Pages 4B et 5A du Traité Nida

Quand déclare-t-on impure rétroactivement une femme dont le cycle est réglé et qui aperçoit du sang ?
Pour répondre à cette question, la Guemara rapporte trois sources : notre michna, une beraïta dans laquelle il y a une controverse entre Rabbi Dossa et ‘Hakhamim, et une autre beraïta qui fait la distinction entre le jour du cycle et la période qui le précède.